De la qualité à la sécurité des soins, faisons le point sur ce que nous mesurons  

Dans la littérature, on retrouve de nombreuses définitions de la qualité des soins. Partons de la définition de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour qui la qualité des soins est 
 

« une démarche qui doit permettre de garantir à chaque patient l’assortiment d’actes diagnostiques et thérapeutiques qui lui assurera le meilleur résultat en termes de santé, conformément à l’état actuel de la science médicale, au meilleur coût pour un même résultat, au moindre risque iatrogénique et pour la plus grande satisfaction en termes de procédures, de résultats et de contacts humains à l’intérieur du système de soins ».


Cette définition opérationnalise quatre sous-dimensions qui sont l’efficacité, l’efficience, la sécurité et l’orientation patient

Un second cadre souvent pris comme référence pour guider les initiatives de mesure de la qualité dans les systèmes de santé est celui de l’Institute of Medicine (IOM)1. Dans cette perspective, la qualité comprend deux sous-dimensions supplémentaires qui sont l’équité et la délivrance de soins en temps opportun.

Le rapport qui évalue la performance du système de santé belge intègre deux sous-dimensions complémentaires au concept de qualité : l’adéquation et la continuité des soins. Ces deux sous-dimensions viennent définir la qualité au même titre que l’efficacité, la sécurité et l’orientation patient. L'efficience, l'équité et la délivrance d’un soin en temps opportun (accessibilité) sont des dimensions qui se retrouvent au même niveau que la qualité des soins. 

Toutes ces sous-dimensions ne sont pas cloisonnées et peuvent se recouper et s’influencer les unes les autres. Par exemple, la littérature admet que la survenue d’évènements indésirables graves est également un problème économique puisque leurs conséquences financières peuvent être considérables. Un cadre conceptuel n’est jamais figé, il doit s’adapter à la vision et aux objectifs poursuivis par l’organisation ou le système de santé. A vous de définir vos priorités d’amélioration dans le cadre d’une stratégie institutionnelle.


Cliquez sur les concepts suivants pour découvrir les indicateurs qui évaluent la performance du système de santé belge2 

FOCUS SUR LA SECURITE DES PATIENTS

La sécurité des patients fait donc partie intégrante de la qualité des soins. Mais que signifie ce concept et que savons-nous exactement de la sécurité des patients en Belgique ? 

Partant du constat que chaque étape de l’administration de soins s’accompagne d’un certain risque pour les patients, la sécurité des patients peut se définir comme le fait d’éviter au patient tout préjudice ou dommage résultant de soins ou d’un contact avec le système de soins. Les préjudices ou dommages sont provoqués par des incidents que l’on appelle plus communément des évènements indésirables. Un évènement indésirable est un évènement survenant de manière imprévue durant le processus de soins et qui a provoqué un dommage pour le patient ou qui pourrait (encore) en provoquer3. Cela implique qu’un évènement indésirable bien géré n’entraine pas systématiquement un dommage pour le patient. Une organisation ou système de soins qualifié de hautement fiable (High Reliability Organisation) a pour objectif d’atteindre zéro dommage. Pour y arriver, il est donc essentiel de pouvoir évaluer la problématique de la sécurité des soins d'une part en évaluant le nombre d'incidents générés par un système de santé et d'autre part en analysant les conséquences de ces incidents. 

Les deux vidéos qui suivent font le point sur cette problématique. La première vidéo aborde la manière dont on peut mesurer la sécurité des soins tout en proposant un état des lieux général de cette problématique pour la Belgique. La seconde vidéo revient sur l'analyse des conséquences des incidents pour notre système de santé.  



La méthodologie Trigger Tool de l'IHI 
Principaux résultats de l’étude du KCE sur les Patient Safety Indicators (PSI)




Cliquez ici pour consulter le site de la Campagne nationale pour la promotion de l’hygiène des mains
Retrouvez ici tous les indicateurs de performance relatifs à la sécurité des soins 
Retrouvez ici tous les résultats des deux dernières enquêtes ECDC PPS  




Ces deux vidéos montrent que les informations collectées en Belgique fournissent des indices sérieux quant à l’ampleur de la problématique de la sécurité des soins et des conséquences qu’elle peut avoir sur les patients. Soulignons que ces quelques données concernent presque exclusivement les soins hospitaliers et que cette problématique de la sécurité des soins concerne l’ensemble du système de santé avec notamment les maisons de repos ou encore les soins de première ligne. Toutefois, les indices identifiés en milieu hospitalier justifient la nécessité de mener une stratégie efficace de mesure et de suivi de la sécurité des patients. 
 


1 Institute of Medicine (IOM). Crossing the Quality Chasm: A New Health System for the 21st Century. Washington, D.C: National Academy Press; 2001.
2 Evaluation de la performance du système de santé belge initié par le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) en collaboration avec Sciensano, l’INAMI et le SPF Santé publique. Le rapport peut être consulté en cliquant ici.
3 SPF Santé publique. Note d’accompagnement Enquête sur le système de gestion de la sécurité 2015. Belgique: SPF Santé publique; 2015. 15 p. Disponible en ligne:  https://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/enquete_sgs_2015_-_note_accompagnement_.pdf

En visitant, utilisant ce site web et en prenant contact avec le responsable du traitement, vous consentez expressément à ce que nous recueillions et traitions, selon les modalités et principes décrits dans nos politiques de confidentialité, vos données à caractère personnel ainsi qu'à l’utilisation de cookies.