Une première tout en contraste

Une patiente a accepté de raconter son expérience lors de son premier accouchement depuis son admission à l’hôpital jusqu’à la naissance de sa fille, Emma. Jehanne a vécu une première partie d’accouchement compliquée, notamment dû au manque de communication de la part des soignants. Ces derniers ne se donnaient pas la peine de se présenter, de lui demander son identité ou de l’interroger sur son niveau de douleur. La patiente n’avait à aucun moment l’impression d’être prise en compte et ne se sentait « ni à l’aise, ni confortable ». Le changement d’équipe a été bénéfique pour cette patiente qui s’est retrouvée face à des soignants qui se montraient à l’écoute de ses besoins, se présentaient de manière systématique et lui demandaient son identité. Elle se sentira bien accompagnée grâce à cette équipe qui pratiquera l’accouchement. Suite à la lecture de cet évènement indésirable, il est important de signaler que plusieurs résultats de recherche ont mis en évidence l’importance de la relation entre les patients et les soignants, et prouvent que la communication et la considération mutuelle constituent la base pour assurer une prise en charge de qualité et la sécurité.

Date de parution : 06/2017

Thème : Accouchement

Mots clés : Storytelling d’un patient, Communication

Cette histoire vous interpelle ? Alors partagez avec nous vos expériences ! Envoyez un email à Ana van Innis, Quality & Safety Officer, analuisa.vaninnis@paqs.be.

En visitant, utilisant ce site web et en prenant contact avec le responsable du traitement, vous consentez expressément à ce que nous recueillions et traitions, selon les modalités et principes décrits dans nos politiques de confidentialité, vos données à caractère personnel ainsi qu'à l’utilisation de cookies.