Surcharge de travail et sécurité des patients

Suite à l’opération de sa mère, Astrid se rend à l’hôpital pour lui rendre visite. Celle-ci a accepté de raconter son expérience lors de sa visite. Elle met en avant le manque de communication de la part de l’infirmière. Cette dernière ne s’est pas donné la peine de se présenter ni de demander l’identité de la patiente avant sa prise en charge. Elle lui a administré un médicament et a quitté la chambre. Quelques minutes plus tard, celle-ci revient car elle dit s’être trompée de médicament. La mère d’Astrid, étant extrêmement allergique à la pénicilline, a commencé à paniquer et à devenir très agitée. Après un grand moment de confusion, il s’est avéré que le bon médicament avait été administré à la patiente. L’infirmière qui avait l’air un peu perdue est restée quelques instants dans la chambre pour expliquer qu’elle était très fatiguée dû à une surcharge de travail dans son service depuis plusieurs jours. À travers une analyse réalisée par la grille ALARM, quelques points de réflexion ont été mis en avant, notamment l’implication du patient, l’identito-vigilance, la planification du travail ainsi que le dossier du patient.

Date de parution : 12/2018

Thème : Médicaments

Mots clés : Storytelling d’un patient, Identito-vigilance, Surcharge de travail

Cette histoire vous interpelle ? Alors partagez avec nous vos expériences ! Envoyez un email à Ana van Innis, Quality & Safety Officer, analuisa.vaninnis@paqs.be.

En visitant, utilisant ce site web et en prenant contact avec le responsable du traitement, vous consentez expressément à ce que nous recueillions et traitions, selon les modalités et principes décrits dans nos politiques de confidentialité, vos données à caractère personnel ainsi qu'à l’utilisation de cookies.